lundi 3 janvier 2011

...une belle année toute neuve!

D'abord mes voeux.  À vous tous, santé, intensité et plaisir à vivre. 
Autant  j'ai des réserves sur l'aspect commercial gnan-gnan des fêtes, autant je reçois coeur ouvert une belle année toute neuve, remplie de potentiel !

Surtout que l'autre, l'ancienne, 2010, s'est terminée en beauté.  Moi qui ai toujours eu le Noël tristounet, qui l'ai souvent vécu grippée (parce que j'avais pris en grippe tout le tralala obligatoire qui l'entoure faut croire), eh bien, cette année, une euphorie du tonnerre m'a animée tout au long.  À deux reprises, j'ai rencontré la famille, les ami(es), j'ai cuisiné pour eux avec grand plaisir et beaucoup d'amour.  C'était simple mais si réchauffant.  J'ai réussi à gommer les chagrins de mon enfance et les autres Noël tristes!  Tout le monde en vit de ces Noël-là, mais certains s'en accommodent mieux que d'autres.  Tout du long, l'allégresse m'a portée.  Je l'ai accueillie sans la questionner!  Et j'espère qu'elle se repointera en décembre prochain!!!
...
J'ai relevé le défi de Femme Libre: lire 52 livres dans l'année.  Pas trop difficile, les livres me passionnent, m'ont sauvée, inspirée, divertie, etc.  À trois ans, j'imitais ma grand-mère qui suivait, index et auriculaire pointés, les lignes de son journal quotidien.  À six ans, j'étalais le journal par terre pour déchiffrer, accroupie, ce que je pouvais.  J'ai tant découvert grâce aux écrivains qu'ils sont devenus mes amis.... et ça continue!
Je lis de tout, sur tout... ou presque!  Romans, essais, biographies, livres d'art, d'histoire, de géographie, etc.
J'ai appris l'anglais en lisant les sagas de Michener.  De fait, je lis l'anglais bien mieux que je ne le parle!

Côté lecture, l'année commence en grand.  Je re-découvre Henry Miller, l'amour littéraire de mes trente ans, à travers ses écrits sur l'écriture, la création!  J'en reparlerai, lorsque la fébrilité aura fait place aux idées claires.  Ce qu'il écrivait en 1928 me sidère....  Pour vous donner une idée de l'homme, voici une traduction libre des Lois qu'il s'était fixées en période d'écriture (1932):
  1. Travailler sur une chose à la fois jusqu'à ce que ce soit terminé
  2. Ne pas commencer de nouveaux livres et cesser d'ajouter du matériel supplémentaire à celui qui est en train.
  3. Éviter la nervosité.  Travailler calmement, joyeusement et sans arrêt sur l'ouvrage en train.
  4. Travailler en accord avec mon programme de travail et non en suivant mes états d'âme.  Cesser d'écrire à l'heure fixée.
  5. Quand on ne peut pas "créer", on peut toujours "travailler".  (J'aime tout particulièrement).
  6. Cimenter un peu plus chaque jour, plutôt que d'ajouter de l'"engrais".
  7. Demeurer un être humain: garder de l'espace pour voir des gens, des endroits, prendre un coup si ça me tente.
  8. Ne pas me traiter en cheval de trait.  Travailler avec plaisir.
  9. Sortir du programme fixé lorsque j'en ai besoin, mais retrouver ce programme dès le lendemain.  Au travail: concentration, épuration.
  10. Oublier le ou les livres que je souhaite écrire.  Me concentrer sur celui que j'écris.
  11. Écrire, passe en premier.  Peinture, cinéma, musique, amis, tout cela vient ensuite seulement.
S'ajoutent à ces Lois, un programme quotidien, des listes de projets à court, moyen et long terme.
Une fois, toutes ces structures en place, Miller se mettait au travail dans un style totalement libre, presque débridé par moment.  Il me fait aussi mesurer tout le travail de fond, de préparation qui structure le premier jet d'un livre.
Lui qui a été qualifié par certains, d'auteur porno (c'était il y a plus de 50 ans), se révèle aujourd'hui un des immenses écrivains de sa génération.

Bonne journée à vous!

4 commentaires:

L'impulsive montréalaise a dit...

Je suis contente de lire que tu as eu un très beau temps des fêtes. Je te souhaite aussi une bonne année 2011 !!!

NanouB973 a dit...

je suis si contente que tu aies passé un beau Noel
Moi aussi j'ai de bien durs souvenirs enfants de ces fêtes mais aujourd'hui avec la famille que j'ai crée c'est formidable

sauf que nous c'est le jour de l'an que nous avons passé bien grippés... donc pas de réveillon

que ton année soit belle Marico
je suis heureuse que 2010 soit terminée mais j'ai eu le plaisir de faire ta connaissance ...

vive 2011
bisous amicaux Marico...

Zoreilles a dit...

Santé, bonheur, joie, émerveillement et découvertes tout au long de l'année 2011!

Ce billet, je l'ai dévoré d'un bout à l'autre. Ton état d'âme après les Fêtes, je m'y suis reconnue. Et ce Monsieur Miller que tu nous présentes, il gagne à être connu, à n'en pas douter. Je compte sur toi pour m'en apprendre davantage.

Ses Lois, je les adopte illico, elles me conviennent assez, particulèrement celle-ci, en numéro 8, « Ne pas me traiter en cheval de trait. Travailler avec plaisir.»

J'étais venue t'en souhaiter une Bonne et Heureuse et je repars d'ici « bonne et heureuse »!!!

Marico a dit...

Impulsive Montréalaise: Bonjour et tous mes souhaits pour une super belle année. Continue d'écrire, ton style me ravit et me touche.

Nanou: Toujours heureuse de ta visite. Je te souhaite une année rayonnante, la santé et beaucoup d'amour.

Zoreilles: Importante en effet la Loi no 8. J'ai dû m'y plier de force il y a une dizaine d'années!! Et j'ai parfois des rechutes! Merci d'être là aussi vivante et vibrante.