jeudi 13 janvier 2011

...le grand Gris!

Il y a de ces journées où une machine à botter les fesses me serait bien utile....
Je me sens larvaire.  Ça m'arrive peu mais quand ça arrive, je me sens désorientée.  Je ne me reconnais pas. 
Est-ce que ça vous arrive à vous?  Que faites-vous quand même une bonne marche dans la neige ne réussit pas à vous mettre en train pour des tâches que pourtant vous aimez bien!
Je le sais, je me le dis et redis, les femmes haïtiennes n'ont pas ce luxe de se plaindre pour si peu!
Je le sais, mais ça ne me redonne pas mon oumph, celui qui me remettra en marche!
Si seulement quelqu'un pouvait me tourner la manivelle comme quand mon père faisait ronronner sa vieille Ford en 1944!
Le grand Gris, c'est ça!
Vivre, c'est aussi des petits bouts de grand Gris!

3 commentaires:

L'impulsive montréalaise a dit...

Et pourquoi ne pas en profiter pour paresser alors ? Juste faire des choses plaisantes et dont tu as envie ? Tu verras, ça, ça fini par redonner l'énergie... éventuellement ! ;)

Accent Grave a dit...

Il faut vivre sa fariente! Nous culpabilisons dès qu'il s'agit de se la couler douce. C'est ça la vie!.

Accent Grave

Marico a dit...

Impulsive Montréalaise et Accent Grave: un gros merci pour le rappel d'y aller mollo, de s'écouter un ti-peu parfois!