jeudi 9 octobre 2008

...le Grand Prix de Montréal

Jamais je croirai que les représentants gouvernementaux vont sortir des millions pour sauver cette institution rétrograde qu'est le Grand Prix, à l'aube prochaine d'une récession, et ce pour remplir les goussets de M. Bernie Ecclestone et de ses petits amis.

J'écoutais le chroniqueur Réjean Tremblay hier matin et son vibrant plaidoyer pour qu'on "sauve" le Grand Prix à même les impôts des contribuables (j'ai essuyé une larme...de rage).
Oublier combien les temps sont difficiles pour le citoyen ordinaire, c'est faire preuve de moins de conscience qu'une mouche à fruit. Rappelons que le citoyen payeur d'impôts, n'a pas les moyens lui de cacher ses économies dans des paradis fiscaux, de toutes manières, elles fondent ses économies! Il suffit de regarder autour de soi pour être conscient que les priorités sont davantage aux soins de santé, à la formation des jeunes, au nettoyage de l'environnement, à la construction d'un nouvel équilibre social, qu'à la venue ou non du Grand Prix à Montréal.

J'y pense: à sa façon, la mouche à fruit fait peut-être davantage preuve de conscience sociale.

2 commentaires:

Marie-Terre a dit...

Et en plus si on tient compte de la quantité de pollution de l'air, du son et du cerveau que ça génère....
Yé grandement temps que le monde se mette les yeux devant les trous! Et ici je parle tout d'abord à ceux qui vont au Grand Prix et qui encourage ce "sport".
Y'a quelqu'un là-dedans????????????

Marico a dit...

Et, en pliant mon linge tout à l'heure, j'ai vu en direct la conférence de presse (une partie) du maire de Montréal avec les deux ministres.... Que c'était triste...on aurait cru qu'une épidémie de choléra s'était déclaré...mais on parlait d'une chose importante n'est-ce pas, le sauvetage du Grand Prix...à même nos impôts! À quand le sauvetage de l'eau, de l'air,des enfants pauvres et des itinérants...et j'en passe, j'en passe beaucoup! Enfin, on se calme, mais on tient le coup. On s'aguerrit car ça sera pas drôle tout à l'heure si la stupidité et l'inconscience s'installent...