mardi 9 juillet 2013

...l'enfer au coeur de l'été!

Le 6 juillet 2013.  Comme à tous les matins, tôt, j'ouvre mon ordi pour connaître les "nouvelles de notre monde"!  Ce samedi matin, un gros titre: "Explosion d'un train à Lac Mégantic"! 
Et depuis, comme nombre de Québécois, le ciel m'est tombé sur la tête, m'a broyé le coeur.  Le matin, ma première pensée va à tous ceux-là qui ont vécu l'horreur de près et qui pleurent des proches engloutis par l'explosion et le feu.  Ceux-là qui sont marqués au fer rouge à jamais!  Toute une ville à remettre sur pied, une ville bien vivante en bordure d'un lac magnifique!  Une entreprise à très long terme que cette reconstruction!

Après les sympathies offertes, les dons à la Croix-Rouge, que puis-je faire de plus?

Très rapidement, je me dis que cela ne doit pas se reproduire.  Que pour cela, il faut continuer à réfléchir à toute cette brûlante question du transport des matières dangereuses, de l'utilisation de l'eau, de la protection de l'environnement.

Pour un temps, pourquoi ne pas mettre de côté la course aux profits, et ne penser qu'au monde que nous souhaitons pour nos enfants et nous-mêmes.

Est-ce normal que du transport de matières dangereuses se fasse au coeur de nos villes et villages sans que ni les élus, ni la population n'en soit averti?  Comment organiser la réponse à un désastre écologique quand on ne sait pas de quoi il s'agit?  On refuse même à de grandes villes comme Laval et Montréal de les informer de la nature exacte des produits transportés!  Est-il normal que prévale un règlement qui permet à tous les convois d'augmenter leur vitesse sur une ligne droite, qu'elle soit en ville ou dans le désert?

La compagnie MMA n'a pas bonne presse et j'espère qu'on fouillera à fond cette catastrophique histoire, même si cela ne ramènera jamais les êtres aimés!  Mais plus loin que cela, ce sont tous les règlements sur le transport de matières et produits dangereux, toxiques qu'il faut revoir et vite!  Que chaque citoyen se sente concerné pour faire obstacle aux complaisances de certains dirigeants.

À tous ceux qui diront: "Oui, mais le pétrole est nécessaire, comme tous ces autres produits", je répondrai:
Oui jusqu'à un certain point.  Mais n'est-ce pas aux gens des territoires concernés et à leurs dirigeants de dicter les règles, y compris les exigences techniques à ceux qui traversent leur territoire, quels qu'ils soient?  Il me semble que cela va de soi. 
Des techniciens et ingénieurs, des scientifiques, chimistes et autres, sortent de nos écoles techniques et universités et ne demandent qu'à travailler, qu'à être utile, qu'à se construire une vie saine eux aussi.  Utilisons-les, donnons-leur la parole, à eux d'abord, bien avant les multinationales qui elles ne travaillent que pour elles-mêmes!

En quelques mots, prioriser la vie avant le profit!

J'ai toujours été songeuse, lorsqu'arrêtée au passage à niveau de ma ville de Sutton, en voyant défiler les citernes trop nombreuses.  Et je viens d'apprendre qu'il s'agit d'un tronçon desservi par la compagnie impliquée à Lac Mégantic!

1 commentaire:

Barbe blanche a dit...

"Prioriser la vie avant le profit",
voilà, dans cette phrase, tu as résumé ma position sur ce type de sujet.
Fini le profit à tout prix.
Quand j'entend, c'est dangereux et toxique,ça peut tuer, mais c'est PAYANT, la rage me monte à la tête chaque fois.
Ta courte phrase et tellement criant d'une vérité qui semble tellement simple pour nombre de gens, et que pourtant, tellement de politiciens ne semblent pas la comprendre.