jeudi 2 août 2012

...Olympiques, élections et Jillian Michaels: de Bof ! en Wow !

Entre les Jeux Olympiques de Londres et le déclenchement de prochaines élections, je fuis la télé.    Pas que les deux sujets m'indiffèrent mais entre vous et moi, on ne parle que de ça, beaucoup de paroles en l'air dans le lot.  Il fait si beau dehors, je choisis de faire le plein de soleil, d'air pur, de verdure, de Vie!  Mon jardin m'interpelle bien davantage que les radotages de notre (j'espère) futur ex-premier ministre et de son choeur de perroquets désemplumés! 

J'ai eu de longs mois depuis le dernier scrutin pour réfléchir, m'informer, discuter.  Je sais exactement où je me situe et à qui ira mon vote!  J'entrerai donc en discussion seulement si on m'y convie et avec l'avertissement aux missionnaires qui tenteront à tout prix de me convaincre qu'ils seraient sages de mettre leurs efforts ailleurs que sur ma modeste personne.

Je sors de chez mon médecin (visite annuelle) avec une médaille d'or accrochée autour du cou, mes Olympiques à moi.  Pression artérielle parfaite, taux de cholestérol parfait, trente livres de moins qu'il y a un an, et surtout une glande thyroïde qui se remet à fonctionner, donc des médicaments coupés de moitié.  Je lui ai raconté le plaisir que j'ai à bouger, à vivre.  Il voulait connaître la raison de ce revirement.  Et c'est sorti tout seul. "À 68 ans, j'ai eu envie de voir si vieillir, c'est nécessairement s'enrober, ralentir, perdre de l'énergie, patauger dans la routine et les vieilles habitudes!  Et j'ai découvert la vie, encore mieux que quand j'étais plus jeune. Et un corps regénéré, musclé, avec du souffle malgré les rides et les plis. Je peux corder du bois et travailler à mes murs de pierre".  Le doc a approuvé de la tête en souriant.  Je rends donc grâce à la vie, à mes parents qui m'ont légué une bonne génétique et à mon médecin de famille. Et je me rends grâce aussi d'avoir réussi ce virage à 360 sans dérapage.  J'ajoute que ma motivation de demeurer en santé est d'autant plus grande que je crains le jour où mon précieux médecin de famille prendra sa retraite.

Ces temps-ci, je lis, relis et re-relis "Master Your Metabolism" de Jillian Michaels.  Mon livre de l'année qu'il me faut fouiller mieux avant d'en parler davantage.  Chose certaine, je lui dois une thyroïde en voie de guérison, chose que je croyais impossible!  Le livre parle d'hormones et de leurs indispensables rôles dans un corps en santé, de la naissance à la mort, et ceci, tous sexes confondus!  Les hormones ne sont donc pas qu'une affaire de femmes.  Le livre se lit tel un thriller passionnant.  Moi qui ai longtemps travaillé dans un milieu connexe au médical, j'en ai appris de belles sur le magique entrecroisement des hormones, sur les manières de veiller sur elles, sur l'impact qu'ont sur leur fragile équilibre, certains produits toxiques utilisés dans nos maison !  J'ai acheté deux exemplaires du livre pour mes filles et un en français pour ma soeur infirmière qui l'a lu d'une traite. Je reparlerai très certainement de mes découvertes, ne serait-ce que pour m'en souvenir au quotidien.  Et de ces nouvelles amies que sont: 
  • insuline
  • les jumelles T3 et T4 - triiodothyronine et thyroxine
  • oestrogène 
  • progestérone
  • testostérone
  • DHEA (déhydroépiandrostérone)  avec un nom comme ça, on comprend le diminutif!!!
  • norépinéphrine
  • épinéphrine
  • cortisol
  • hormone de croissance (GH pour "growth hormone")
Les communiqués médicaux nous parlent la plupart de temps de maladies, de dérèglements du corps, et ça aide j'imagine à guérir!  Et ça fait aussi l'affaire des compagnies pharmaceutiques!
J'aimerais qu'on parle du corps humain, de son équilibre, de sa prodigieuse mécanique, de sa fragilité et de sa grande force, de sa capacité à retomber sur ses pattes. 

J'espère que le prochain ministre de la Santé comprendra que LA PRÉVENTION, C'EST DE L'OR, qui, à moyen terme, permettra à tout le système de santé de souffler.
Pour le moment, tout ce que je veux c'est être une preuve tangible et vivante que le corps exulte à tout âge, pour peu qu'on voit à ses besoins!

2 commentaires:

Le factotum a dit...

J'aimerais qu'on parle du corps humain, de son équilibre, de sa prodigieuse mécanique, de sa fragilité et de sa grande force, de sa capacité à retomber sur ses pattes.

Ce que ma douce n'arrête de dire!

Comme tu as raison!

C. Sauvage a dit...

Bravo pour vos élections !