mardi 15 mai 2012

... Chanson de circonstance !



Cher Gilles Vigneault,

Que votre chanson "Ti-cul Lachance", reçue d'un ami du web, tombe à point dans ma vie de ce matin.
Je suis triste et révoltée en regardant à la télé, cette rangée de parents indignés qui protègent leurs enfants face aux policiers armés de matraques.  Leur rage douloureuse et leur colère sont les miennes.

Notre gouvernement, - vous savez ces gens-là à Québec, sensés diriger avec intelligence et discernement notre nation,-  se conduit en petit dictateur tout entier préoccupé de son pouvoir.  Ma consolation est bien mince, je n'ai jamais voté pour ce gouvernement, et je m'en suis reconnaissante!

Il y a autre chose aussi.  Au nom de leur petite vie qu'ils veulent tranquille et pourvue de tous les conforts, certains de mes concitoyens sont prêts à enfermer, à punir sévèrement ces étudiants, nos enfants, qui dérangent leur paix, sans même essayer de comprendre leurs messages, sans même voir la nécessité d'un geste collectif vis-à-vis l'éducation. Pire encore, ils vont jusqu'à leur reprocher de s'exercer à la démocratie. 

Cher Gilles Vigneault, que sont donc devenus les gens de mon pays?  Pouvez-vous me le dire?

Merci à vous.

Marico

5 commentaires:

Barbe blanche a dit...

Marico, tu fais ma journée, MERCI, de si bien dire, ce qui me reste bloqué dans la gorge et qui par moment, sort tout croche, chargé d'une rage presque insoutenable.
Ta question à M. Gilles Vigneault, c'est à tous les Québécois, que je la hurle depuis ce matin, depuis, que l'horreur déborde de tous bords tous côtés...

Marico a dit...

Barbe blanche, ça ne semble pas terminé. Tout le monde est en attente de la dernière bassesse du gouvernement Charest: cette loi spéciale, gigantesque cadenas qui tentera de bloquer l'accès à la démocratie. Des petites nouvelles pour ces faux jetons: à moins de s'ériger en dictateurs, ils ne pourront couper aux prochaines élections. Bisou mon frère.

C. Sauvage a dit...

Il a l'air formidable votre premier ministre. Un petit Ceaucescu !

Marico a dit...

Quelque chose comme votre Sarko, en plus hypocrite.

Marico a dit...

Et j'oubliais Christian.
Comme Sarko, il est l'homme de bras de gens puissants qui ont beaucoup d'appétit, comme Desmarais de Power Corp.