jeudi 19 janvier 2012

...Merci le froid, merci l'hiver!

Rien comme un bon -22C pour se botter les fesses et redécouvrir combien on aime la vie!  À condition d'être en santé évidemment, ce dont je remercie la vie, mes parents et moi-même.
Dans la forêt, les arbres craquent, explosent au-dedans je devrais dire tellement le bruit est fort.  Les petits animaux sont hors circuit, à l'abri dans leurs terriers.  Un silence polaire au petit matin.  J'imagine les cinq chevreuils mes voisins, cordés les uns contre les autres à l'abri des sapinages.  Ils sortiront à la queue leu leu lorsque le soleil aura quelque peu réchauffé l'air pour aller boire à la source.  J'aimerais leur toucher; on dit que leur toison hivernale est épaisse, rude!
Pour ceux que ça inquiète, la peinture ne me fait pas oublier les grands enjeux politiques, écologiques.  Par contre, finies les baguettes en l'air à essayer de convaincre ou de réfuter.  Je sais où je me situe et je me borne à écouter, à regarder, à essayer de mieux comprendre.
Nos dirigeants et les aspirants dirigeants sont tout sauf inspirants.
À nous de trouver en nous-mêmes force et inspiration, à nous de rayonner au quotidien!
Gros câlins!

5 commentaires:

C. Sauvage a dit...

"En nous-mêmes", c'est tout à fait ça. Pour la politique, pourquoi ne pas échanger nos présidents de temps en temps. En France, nous en avons un tout petit, de plus en plus rabougris même, et encore un peu bruyant. Personne n'en veux ? Si vous en avez un en état de marche au Québec on pourrait échanger, ça m'éviterai de me demander tous les jours ce que je vais voter aux présidentielles...

Marico a dit...

Ça nous changerait (pour un temps) de notre mollasson qui ne pense qu'à vendre à vil prix et dans leur état brut nos matières premières... Et s'ils étaient tous contaminés par le pouvoir!!!!!

Accent Grave a dit...

L'hiver, ma saison à moi aussi. Si le froid rebutte les uns, c'est heureux pour les autres qui moins nombreux, ne se feront pas distraire!

Effectivement, nous ne sommes pas très gâtés côté politique. Peut-être qu'une nouvelle voie viendra d'ailleurs, de nous-mêmes par exemple.

Accent Grave

C. Sauvage a dit...

S'il y a du fric à prendre...

seb haton a dit...

Voilà un message qui me fait écho ;-))
Je te suis sur cette ligne : notre inspiration et notre rayonnement seront notre salut, car nous n'attendons plus de nos dirigeants cette flamme qui dit "agissons pour le bien des gens et détruisons cet appétit financier qui nous consume" !
Peins bien !
s.h.