jeudi 22 septembre 2011

... la Gaspésie et Nelligan!

De retour.
Vacances simples et grandioses dans la péninsule gaspésienne en compagnie de JL, ma frangine et... Émile Nelligan.

D'abord la Gaspésie.  Troisième fois en deux ans et... j'y retournerais la semaine prochaine. 
À chaque fois, de nouvelles découvertes.
Sous prétexte de pêcher 2 jours le saumon à la Petite Cascapédia, - pêche qui s'est avérée difficile à cause des récentes inondations - nous nous sommes payés le grand tour en découvrant différents sites. 
Les plus marquants: le musée d'histoire naturelle du parc national de Miguasha, le musée de la Bolduc de Newport, un salut à René Levesque à New Carlisle, le Chafaud de Percé qui présente des aquarelles et des sculptures de Suzanne Guité, le musée de la Gaspésie à Gaspé, la Galerie d'art Monique et Gisèle Benoit à Ste Anne des Monts, le Vieux Moulin de Ste Flavie, ses excellents produits du miel et son étonnant musée de la Neufve France, le musée régional de Rimouski, le site d'interprétation de l'anguille de Kamouraska et finalement le musée régional de Kamouraska. À peine avions-nous mis les pieds à cet endroit qu'on nous invitait à une conférence de Guy Frigon, grand chef national de la Confédération des peuples autochtones du Canada. Élu en 2010, M. Frigon est un autochtone traditionnel et porteur de calumet sacré, d'origine Mig'maq. Homme d'ouverture qui a vu neiger, il nous a menés au coeur de la culture autochtone, nous a présenté la spiritualité autochtone et expliqué la Roue de Médecine. J'ai été particulièrement touchée par son désir constant de créer des ponts entre les communautés. Me sont revenus en mémoire tant de jugements entendus, de préjugés entretenus envers les autochtones... j'ai pensé que le chemin serait long et ardu avant d'en arriver à une compréhension mutuelle.

Et Émile Nelligan dans tout cela?
J'avais glissé dans mes bagages l'excellente biographie de Paul Wyczynski commencée quelques jours avant le départ.  Bien sûr, je connaissais Nelligan... comme tout le monde. "La romance du vin, Le vaisseau d'or, Rêve d'artiste".  Je m'en suis approchée davantage et m'y suis brûlé le coeur. Un immense talent de poète et un destin immensément tragique aussi. Une oeuvre qui a continuellement été rééditée, maintenant traduite en plusieurs langues. Je veux ne jamais oublier combien Émile Nelligan aimait la poésie.  Les "Poésies complètes" ne me quitteront pas de sitôt.







Je suis gai! Je suis gai! Vive le soir de mai!
Je suis follement gai, sans être pourtant ivre!...
Serait-ce que je suis enfin heureux de vivre;
Enfin mon coeur est-il guéri d'avoir aimé?

Les cloches ont chanté; le vent du soir odore...
Et pendant que le vin ruisselle à joyeux flots,
Je suis si gai, si gai, dans mon rire sonore,
Oh! si gai, que j'ai peur d'éclater en sanglots!
(La romance du vin)

Je rattrape les 15 derniers jours en vous visitant tous. Vous m'avez manqué!

1 commentaire:

la fourmi....... a dit...

coucou, ma belle,
merci,
pour ta visite,
j'éspére que tu vas super bien...
pas facile
de ne pas sombrer,
dans le négatif en tout genre..
je m'accroche..
et j'engage tout le monde
à faire de méme..
pour une simple raison,
aujourd'hui,
à l'instant on est là...
aprés....
on ne sait pas...
il faut de l'indignation,
il faut s'exprimer..
mais il faut envers et contre tout..
vivre sa vie,
à chaque seconde..
gros gros bizous
porte toi bien..
je t'envoie,
une belle tartine de soleil et
de douceur....
bzzzzz claire