vendredi 23 septembre 2011

...et surtout continuer de rêver!

Malgré les Charest, Harper et autres traficoteurs de tout acabit
malgré le cynisme ambiant trop entretenu par les médias
malgré les mains fermées qui refusent de se tendre
malgré les bras croisés qui refusent de s'ouvrir
malgré les nuages noirs qui bloquent l'horizon collectif
malgré la collusion, la corruption, les tricheries de toutes sortes
je décide de continuer à rêver!

De rêver solide avec gestes et paroles qui marquent et changent la vie quotidienne,
la mienne et celle des autres.

De rêver parce que j'aime la lumière de mes rêves,
rêves porteurs qui me propulsent vers un monde meilleur
plus juste, plus propre, plus créateur, plus libre, plus compatissant.

Parce que je choisis ce monde-là, tout de suite et dans la durée,
je travaillerai à devenir plus juste, plus propre, plus créatrice, plus libre et plus compatissante.

Je refuse de voir le cynisme dans mon miroir
Je refuse de sentir son aigreur paralyser ma liberté de penser et d'agir
Je joins la colonne de ceux qui ont rêvé et agi.
Même s'ils sont souvent disparus ne laissant que des bribes de rêves réalisés
ils ont été porteurs de lumière.
Ils continuent à travers le temps, à nous tendre le flambeau de l'honneur et de la foi en des jours meilleurs.

J'ai hérité de mes parents et d'ancêtres courageux le refus d'abdiquer.
Pour eux et pour ceux qui viennent et viendront,
je veux me savoir propre au-dedans
avec au coeur, ouverture et bonté.
Je veux un esprit libre, aux aguets
et cultiver le discernement.

Tout ça, les deux pieds bien enfoncés dans le sol rude et porteur de sens qui m'a vu naître.

Engagement mûrement réfléchi et pris par une superbe journée de l'automne 2011.

7 commentaires:

L'impulsive montréalaise a dit...

Rêver, c'est la vie. C'est ce qui nous motive, nous fait avancer, nous fait repousser nos limites, nous rend heureux. Alors, rêve ma chère et rêve grand !!

ClaudeL a dit...

En tout cas si tu admires ma persévérance, j'admire la force de tes mots porteurs de rêves.

Barbe blanche a dit...

Rêver et faire des projets, c'est l'essence même de la vie.
Lorsque nous quitte le rêve, s'ouvre le tombeau...
Alors, aujourd'hui, et pour encore très longtemps, rêvons tous ensemble pour comme tu dis,la lumière éclaire nos journées...

Lily a dit...

Qu'il est important d'oser rêver ! Et d'oser exprimer ses rêves ! Et bien sûr d'essayer avec d'autres, de faire en sorte qu'ils se réalisent. Très heureuse de te lire Marico !

Zoreilles a dit...

Je seconde ton manifeste et je le signe à deux mains. Je n'aurais pas su si bien l'exprimer mais tu le fais magnifiquement et je t'applaudis!

Pour ceux qui m'ont précédée et dont je me souviens avec fierté, pour moi, pour ma fille, pour ma petite-fille, et toutes nos amours, et même pour ceux qui viendront après nous, je hisse bien haut, comme toi, le drapeau de l'espoir.

Et je te dédie ce petit bout de phrase que j'écrivais un jour pour mes grands-parents : « L'espérance n'est pas un leurre, c'est le pouvoir de rêver grand. Les bâtisseurs de ce pays vivent encore en mon âme de Témiscabitibienne. C'est pas parce que j'ai pas de frontière que j'en ai moins d'identité. »

Marico a dit...

Chère Zoreilles.
C'est là que le bât blesse justement! Les intérêts qui n'ont rien à voir avec le BIEN COMMUN ne céderont pas de terrain de sitôt. Je me dis que ce n'est pas une raison pour abdiquer et je sais que tu es d'accord. Bisous.

gazou a dit...

très beau texte, très bel engagement !
j'y adhère moi aussi
Et pour mieux saisir la réalité, continuons de chérir nos rêves