jeudi 30 juin 2011

...une naissance difficile!

...que celle de ma première fleur de pavot bleu de l'Himalaya!  J'observais depuis quelques jours le bouton enfler, puis l'enveloppe a craqué laissant voir quelque chose de fripé et de merveilleusement bleu!  C'est alors que là-haut les vannes se sont ouvertes et que 50 mm d'eau nous sont tombés dessus!  Le lendemain matin, malgré les trombes d'eau, la fleur était toute là, un peu meurtrie, parsemée de grains de terre et de sable, mais bien là et bien vivante, toute simple et à l'apparence si fragile.

Au Jardins de Métis d'où vient le plant, on m'avait conseillé de ne pas attendre une floraison avant l'été 2012!  Alors cette fleur de pavot sera le moment phare de mon été 2011.  Le pavot, un habitué des régions froides de l'Himalaya, s'effondre sous la chaleur; depuis, je lui installe un parasol tout au long des journées torrides, ...ce qui amuse beaucoup les petits-enfants!
Ces 3 plants de pavot, c'était le cadeau d'anniversaire de mes 67 ans de moi à moi.  Je me rappelle comme j'attendais fébrilement le courrier postal ce jour d'octobre dernier.  Leur coin de plate-bande fin prêt,  accueillait les plants moins de 3 minutes après leur arrivée!  Ils ont passé l'hiver sous presque deux mètres de neige tombée du toit, neige qui a mis beaucoup de temps à fondre!  Et depuis, les températures vont de pointe en pointe, torrides ou froides.  Pas de demi-mesures!

Parlant météo, ma météorologue préférée, Jocelyne Blouin, quitte Radio-Canada aujourd'hui, pour une retraite bien méritée.  Elle me manquera.  La météo de Jocelyne, c'était la meilleure façon de comprendre ce qui se passait vraiment au-dessus de nos têtes.  Physicienne de formation, météorologue passionnée, elle nous changeait des miss météo cute cute qui débitent des leçons...parfois mal apprises!
Chère Jocelyne, vous avez rejoint dans mon coeur le coloré Alcide Ouellette des années 70-80!

Eh, que j'aime les gens passionnés... et les pavots bleus!

10 commentaires:

Barbe blanche a dit...

Voir fleurir un pavot bleu dans son jardin, c'est comme recevoir son doctorat, il faut beaucoup de doigté et de persévérance pour y arriver...
Jocelyne Blouin, moi aussi, je vais m'en ennuyer, elle sait parler de température, sans nous achaler avec le mercure qui monte ou descent, alors que nous savons tous, que c'est de température qu'il s'agit...

Solange a dit...

Félicitations, c'est une belle réussite.Tu as raison pour Jocelyne Blouin, elle faisait du bon travail.

Éléonore a dit...

tu as pu acheter des pavots déjà partis ?
Moi j'ai essayé les graines il ya deux ans, mais pas eu la patience de faire les 36 étapes de germination, j'ai foutu ça dehors avec les autres pavots... résultat: niet nothing rien lol
Larry Hodgson déconseille les pavots bleus, lui-même jardiner aguérri n'en ayant eu un seul, mort sans fleurir.

Tu as donc accompli un bel exploit Marico :)))

Marico a dit...

Barbe Blanche: Je ne mérite pas tous tes compliments. J'ai acheté les 3 plants au Jardin de Métis et me suis contentée de suivre à la lettre leurs instructions. Ils se sont eux-mêmes assurés que j'habitais une région assez fraîche et m'ont rappelé de veiller au grain. L'an prochain, je m'attaque aux semences de pavot bleu! On s'en reparlera.

Marico a dit...

Solange: Bonjour belle dame. Comme je l'écrivais à Barbe Blancbe, je relativise mon mérite!!!! Mais je suis prête à bien des efforts pour avoir d'ici 5 ans une plate-bande de pavots bleus. Bonne journée.

Marico a dit...

Eléonore: J'ai appris lors de ma visite l'été dernier aux Jardins de Métis qu'ils mettaient quelques jeunes plants en vente en septembre et je me suis inscrite sur la liste des intéressés. Coût assez élevé ($25 chacun), ce qui est en fait une sorte de contribution pour les Jardins. Alors je me suis lancée en me disant que 67 ans, ça se fêtait! Absolument nécessaire d'habiter dans une région fraîche. En passant, tes photos sont vraiment superbes!

Une femme libre a dit...

Pas surprenant que les fleurs de pavot bleu sortent chez toi et pas chez Harry Hodgson. Chez toi, elles sont chouchoutées au point d'avoir droit à un parasol alors qu'Hodgson est un jardinier paresseux et il s'en vante. Ce sont des fleurs qu'il faut mériter et tu peux en être fière, Marico.

gaétan a dit...

Je ne m'intéresse pas aux fleurs mais j'aime voir ou lire des gens passionnées comme toi.

Zoreilles a dit...

Je suis parfaitement d'accord avec le commentaire d'Une Femme Libre!

Je savais même pas que les pavots bleus existaient... Et toi, tu les fais fleurir un an plus tôt que prévu... Ne sois pas modeste, tu as beaucoup de mérite. Et j'aime beaucoup ton idée de te faire toi-même des cadeaux de fête. Qui aurait pu deviner que c'est ce cadeau que tu désirais secrètement? ;o)

Jocelyne Blouin, moi aussi, je vais la manquer. Elle et quelques autres qui prennent leur retraite ces jours-ci de Radio-Canada. Daniel Lessard en est un autre qui était passionné de politique, celui-là, et des communications média sur lesquelles il pose un regard tellement lucide. Il savait si bien analyser et vulgariser l'information.

Jocelyne Blouin a des opinions, elle faisait de l'éducation, elle nous transmettait ses passions, ses préoccupations. Je me souviendrai toujours de ses réflexions lors d'une série de reportages qu'elle a faits pour nous mettre devant le fait accompli du réchauffement climatique.

Lily a dit...

J'achète parfois du pavot bleu, mais j'ignorais qu'il venait de l'Himalaya et que la fleur avait cette apparence. Très sympa et ingénieuse l'histoire du parasol !...
A bientôt !