samedi 25 juin 2011

...Merci pour ta parole Fred Pellerin!

4 commentaires:

Accent Grave a dit...

J'aime aussi Pellerin. J'aime le l'écouter lors de modestes rencontres, je ne voudrais pas qu'on en fasse une grande vedette, une idole. Pour qu'il dise des choses vraies, il faut que sa tribune reste intime.

Accent Grave

Zoreilles a dit...

On peut bien l'aimer, lui...

Je l'ai écouté deux fois... C'est trop vrai, ça me rejoint trop jusque dans le fond de mes entrailles-est-béni!

Comment se fait-il qu'on n'a pas entendu ça sur les Plaines ou au Parc Maisonneuve hier soir? C'est une partie du Québec, vivante et très représentative, celle qui ne prend pas souvent la parole et qui, lorsqu'elle le fait, est refoulée dans les petits villages et dans l'ombre, loin des spots aveuglants de la télé.

Pourtant, c'est riche d'espoir et de poésie, c'est plein de notre identité, d'amour de notre langue, de notre culture et de nos légendes, sans tomber dans la nostalgie, ça sonne l'alarme avec grâce et élégance, les yeux dans les yeux, le regard franc, le sourire quand même toujours là, avec une larme au coin de l'oeil, la voix brisée par l'émotion, l'âme prête à se soulever et à y croire encore, même pour deux, trois, dix, mille, même pour ceux qui n'y croient plus.

Ça, c'est de la fierté nationale!

Comment se fait-il qu'on n'a pas invité Fred Pellerin à nos célébrations grandioses de la Saint-Jean? S'il voulait la vivre chez lui, cette fête, dans son village, à Ste-Elie de Caxton, on aurait compris mais on aurait pu présenter cette vidéo de 4:05 minutes au début de la soirée d'hier à Montréal, spectacle que j'ai regardé jusqu'à la fin et qui ne m'a pas soulevée et émue autant que la parole de Pellerin. Ça aurait donné le ton, il me semble, à cette soirée qui aurait été complète.

Pellerin, c'est ce que nous sommes, dans les régions, dans les villages, dans les quartiers, dans nos familles, dans nos maisons mais surtout, dans notre identité québécoise.

Barbe blanche a dit...

Merci Marico, c'est tellement vrai, je l'ai partagé sur mon mur, il faut que l'ensemble du pays du Québec entende ce cri d'espoir, ce cri du grand jour...

Marico a dit...

Accent Grave, Zoreilles et Barbe Blanche:
Merci de votre visite, de vos commentaires. Ce que Pellerin dit dans son langage unique décrit tellement bien là où j'en suis!
Profitons de l'été pour reprendre des forces, TOUT EN DEMEURANT AUX AGUETS!