mercredi 16 mars 2011

...les oies!

Peindre encore et encore jusqu'au coup de pinceau final, celui où l'on sait devoir s'arrêter.  Le résultat n'est jamais ce que j'avais en tête au début.  C'est aussi bien comme ça, cet écart-là c'est ma récompense à moi!  Voilà mes oies!

3 commentaires:

Morgane a dit...

wow, quel tableau magnifique !!! et tragique !

Solange a dit...

Je n'avais pas vu que tu en avais mis d'autres.J'aime beaucoup tes tableaux avec des oies et la couleur aussi.

Lily a dit...

Depuis Nils Holgerson et son périple avec les oies sauvages, j'aime bien ces oiseaux-là. Une belle composition, intégrant le tragique, mais tendue vers l'infini de l'espace