vendredi 29 octobre 2010

...l'impression de revenir de loin!

et pourtant, je n'ai pas vraiment bougé d'ici...ou si peu! 
Il y a bien longtemps que je n'ai pas écrit, ce qui ne m'a pas empêché de vous suivre avec intérêt et beaucoup d'affection.  Mon silence n'était qu'une sorte de retraite de moi-même, une pause entre l'activité presque débridée des mois passés et le grand calme de l'hiver.

Je l'avoue, le passage de l'automne à l'hiver m'est toujours un peu difficile!  L'impression que tous mes fils s'emmêlent, ensuite ça me prend un moment pour reprendre pied.  C'est que j'ai, dans un premier temps, de fortes réticences à l'hiver, surtout au froid de plus en plus glacial!  L'acclimatation à ce froid, dans mon cas, se fait très, très lentement! Et là, ça y est, les arbres sont tout nus, le froid s'installe... et moi je gèle.  Même mon cerveau frissonne.  Lorsque la grisaille dure trop, la chair de poule émotionnelle m'envahit!  Je ne m'en fais pas trop! Le réflexe de l'ours qui ne cherche qu'à hiberner, je connais depuis toute petite, et je sais par expérience que ça ne dure qu'un temps, qu'une fois l'hiver installé et la Marico acclimatée, je mordrai à belles dents dans cet étonnant sorbet qu'est l'hiver québécois!

Hier, j'ai récolté les derniers plants de kale, de bette à carde et de persil italien, ils ont bien supporté les gelées récentes.  À la prochaine éclaircie, je planterai l'ail d'automne.  Tout le potager est prêt pour les semences hâtives du printemps.  J'ai hâte!  Mais, wow la grise, nous ne sommes qu'à la fin octobre!

Avez-vous remarqué comme ça sent bon les feuilles mortes et mouillées, le bois d'automne, la terre humide?  Il y a encore du plaisir à marcher malgré le froid.  Il y a les odeurs d'humus et les couleurs déclinaisons de bronze et de brun avec parfois encore des traces d'orange et de vert jaune!  La nature possède toutes les beautés... comme le visage humain, des traces de jours qui passent.

J'aurai 67 ans demain.  C'est bête, j'ai pensé toute l'année que j'avais 67 ans, c'est vous dire l'importance que j'accorde aux chiffres.  Je ne vivrai même pas le petit pincement du changement d'année!!!!  Ce que j'apprécie le plus de mon anniversaire, ce sont les messages, les conversations avec les ami(es).  Chaque anniversaire (le mien et celui de ceux que j'aime) permet de poser un jalon dans les relations, une occasion d'échange et de partage!  C'est chouette!  Pour mon anniversaire, je vous embrasse tous et vous souhaite d'aimer VIVRE et d'être conscient de la chance que nous avons d'être là, tous ensembles!

12 commentaires:

L'impulsive montréalaise a dit...

Je te souhaite un superbe anniversaire chère Marico. Et que le passage de l'automne à l'hiver s'adoucisse un peu pour toi.

Marico a dit...

Merci belle impulsive. Merci à la vie que tu aies croisé ma route. Ton authenticité fait du bien dans ce monde parfois tout à l'envers!

Barbe blanche a dit...

J'aime beaucoup, le parallèle que tu fais entre l'automne et l'âge mûr.
À l'automne, la nature nous raconte ce qu'elle a vécu tout au long de l'année qui s'achève,tout comme lorsque nous avançons en âge, notre vie s'imprime dans notre corps, s'exprime dans nos gestes.Il ne sert à rien de vouloir les cacher, ils reviennent toujours à la surface, pour nous raconter ce que fut notre vie jusqu'à ce jour.
Soixante sept ans de fait, que la soixante huitième qui s'amorce te soit chaleureuse et pleine de tendresses...

Marico a dit...

Merci Barbe blanche.
Pour toutes les raisons que tu énumères, je ne voudrais à aucun prix retourner en arrière. La vie c'est le plus beau des voyages, un cadeau précieux dont j'ai bien l'intention de profiter jusqu'à la grande traversée! Un bisou dans ta barbe blanche!

ClaudeL a dit...

N'ai que le temps de vous souhaiter un bon anniversaire, mais je tenais à ce petit mot presque anodin juste pour vous dire que je vous lis, même si je ne commente pas souvent.
Solidarité entre "soixantenaire"???

gazou a dit...

Bon anniversaire Marico
Avec un peu de retard, c'est vrai!
J'adore l'hiver québécois comparé à un sorbet

Solange a dit...

Je suis en retard, mais bon anniversaire tout de même. Le mois de novembre est un mois difficile à passer, mais le temps passe tellement vite.

Nanou La Terre a dit...

Oui Marico,
le si grisâtre mois de novembre où tout nous semble plus froid que l'hiver qui s'installera... L'acclimatation...
Comme toi, j'apprécie les senteurs et couleurs de ce mois d'avant décembre, la senteur du bois et feuilles mouillées, les canards, de moins en moins nombreux sous ma tête.
Marico, j'espère que tu as passé un très heureux anniversaire, entouré de ceux que tu aimes!
Je te donne un gros bec xxx

Solange a dit...

Je suis très en retard pour ta fête, mais comme on est encore dans l'octave tous mes voeux de bonheur. Ton jardin est près pour le printemps,c'est bien d'y penser à nos âges le temps passe tellement vite.

Éléonore a dit...

Nos anniversaires ce suivent de près et chacune avec un 7.

J'avoue avoir été un peu inquiète de ton silence, maintenant je comprends mieux.

"Avez-vous remarqué comme ça sent bon les feuilles mortes et mouillées, le bois d'automne, la terre humide? Il y a encore du plaisir à marcher malgré le froid." ho oui je remarque et j'aime beaucoup le passage des saisons sur ma forêt, comme le passage des saisons dans ma vie.

Avec retard, bonne aniversaire!

Marico a dit...

Merci à tous et toutes pour vos souhaits et votre affectueuse présence. À tous un bel automne et de l'amour!

Rosa a dit...

Je ne te dis pas bon anniversaire mais le coeur y est.
Pour moi aussi chaque année le retour au froid est de plus en plus éprouvant.
Mais à ce jour soleil à Lyon et 15° au thermomètre...
Affectueusement Marico et bonjour aux Québécoises !