mardi 27 juillet 2010

...à un de ces jours!

Ils sont de plus en plus nombreux ceux que j'aime qui sont maintenant de l'autre côté de la vie.  D. les a rejoints.  Dix jours de résistance, un combat perdu d'avance!  Je me sens privilégiée d'avoir partagé quelques heures avec elle avant que les vagues de douleur et la morphine n'altèrent davantage sa conscience, alors qu'elle s'inquiétait encore de ceux qui restaient et de son jardin.  Une merveilleuse personne qui m'habitera à jamais!
 
Malgré ses failles, comme je suis reconnaissante à la médecine, de lui avoir évité autant que faire se peut des souffrances inutiles.  Dire qu'il fut un temps où on glorifiait la souffrance, où on en faisait une monnaie d'échange pour une "meilleure place en paradis"!!!!

Ce matin, baignée dans leur sublime odeur, j'ai photographié les lis de mon jardin et je te les offre chère D. avec tout mon amour! À un de ces jours!
D'ici là, je te souhaite un merveilleux jardin et... quelques plants de tomates bien rouges, juteuses et gorgées de soleil!

6 commentaires:

Grimimi Sue a dit...

Bonsoir Marico,
Je t'offre de tout coeur toutes mes sympathies.
En lisant ton billet, je sens toute la tristesse de cette perte.
« Une merveilleuse personne qui m'habitera à jamais!»
J'aimerais qu'un jour quelqu'un dise ces quelques mots pour moi.
Tendresses
Sue

Solange a dit...

Je compatie à ta peine, l'important c'est qu'elle n'est pas souffert et qu'elle repose maintenant en paix.

Solange a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Marico a dit...

Merci Solange et Grimimi pour votre amitié consolante.
"Jamais je n'aurais cru....!" m'a-t-elle répété à plusieurs reprises. Tout s'est fait si rapidement, nous sommes encore tous quelque peu éberlués!

Zoreilles a dit...

On a beau s'y attendre et même parfois l'espérer vers la fin, quand ce moment survient, c'est toujours douloureux.

Que ta peine ne soit pas vaine et que la tendresse prenne bientôt toute la place, comme ces lys épanouis que tu lui offres.

Éléonore a dit...

Je me suis sentie comme toi lors du décès de ma belle-soeur

Je t'emprunte tes parôles "Une merveilleuse personne qui m'habitera à jamais!"

Il nous reste des souvenirs à chérir :)