lundi 26 janvier 2009

...les jours allongent!

Toutes sortes de signes du printemps à venir: les jours allongent. On franchit aisément le cap des 17h à la lumière! Et des centaines d'oiseaux, des bruants je crois, pépient à qui mieux, mieux, à l'abri des conifères... quand ils ne sont pas agglutinés sous et sur les mangeoires! Les dindons sauvages sont revenus il y a deux jours (il en manquait un!). Cette vie-là compense pour le grand silence blanc et froid qui immobilise ma forêt, qui m'immobilise aussi! J'aime toujours ce pays au climat difficile!

Aujourd'hui, célébration de l'année du buffle chez les Chinois.

1 commentaire:

Alexis Andrianis a dit...

Après plus de cinquante ans de lecture, je suis encore et toujours fasciné par la beauté des mots et la mélodie des expressions. Ô que j’aime ce que vous écrivez et que je vais conserver: “... le grand silence blanc et froid qui immobilise ma forêt, qui m’immobilise aussi!”

Au plaisir de vous relire...